En passant

Devenez la reine du shopping !

DSC_2142Ou plutôt la pro des bonnes affaires.

Depuis quelques années, je gagne bien ma vie et pourtant je cherche de plus en plus à dépenser le moins possible en fringues.
Paradoxalement, j’adore les vêtements et mes goûts se sont affirmés avec un véritable attrait pour le luxe et la qualité.

Alors comment acquérir de belles pièces ou tout simplement bien s’habiller avec un petit budget ?
Voici mon mode de consommation depuis quelques mois :

Les soldes

Je n’achète plus aucun article dans les magasins en dehors des périodes de soldes.
Pourquoi payer un vêtement au prix fort alors que si j’attends quelques semaines il sera au minimum 40% moins cher.
Le coup de grâce a été porté par une veste achetée plus de 300 euros chez Caroll en octobre, retrouvée à moins 50% en janvier. J’ai eu comme un pincement au cœur pour avoir succombé trop tôt et pour ne pas avoir suivi mon bon sens.

Pour les soldes, j’ai quelques petites habitudes :

  • Ne pas faire les soldes chez H&M, Zara ou Mango.
    C’est tellement un capharnaüm dans les rayons que je perd patience et ne trouve jamais rien.
  • Ne rien acheter en dessous de 40% de réduction.
    En fait, j’attends au minimum la deuxième démarque pour profiter des prix intéressants. Le mieux : attendre les derniers jours surtout pour des articles que l’on ne veut pas payer cher.
    Ainsi, j’avais absolument besoin de ballerines pour cet été. Mais je ne veux jamais mettre trop chers dans ces chaussures légères vu la vitesse à laquelle elles s’usent. Donc direction Bata. J’ai dépensé 100 euros pour …. 6 paires de chaussures. Imbattable.
  • Comparer les offres.
    Je fais une wishlist sur mes sites internet préférés, puis je me rends en magasins pour voir si je trouve pas mieux dans d’autres enseignes. Dans le centre commercial, je procède de la même manière : j’essaie dans différentes boutiques, fais mettre de côté le vêtement qui m’interesse et procède ensuite au choix. L’objectif : comparer le rapport qualité – prix, ainsi que le niveau de remise. Cela me permet aussi de ne pas faire un achat sur un coup de tête.

Les vide-dressing

Ou comment faire du shopping en dehors des périodes de soldes.

J’adore courir après les vide-dressing, découvrir de nouveaux endroits (une boutique dans un quartier où je ne vais jamais, un café sympa …) et l’effet de surprise. Surprise, oui car chaque vide-dressing est différent selon qui le tient, les gammes de marques diffèrent aussi. On ne sait pas non plus si on va trouver sa taille.

Pour connaître les dates des vide-dressing lyonnais, je me suis inscrite au groupe Facebook « Pour être informé des vide dressing à Lyon ». Je pense que ce type de groupe doit être présent dans d’autres villes.

Est-ce que l’on y fait de bonnes affaires ? Mille fois oui !
Quelques exemples de mes dernières acquisitions : un manteau neuf de la marque Comptoir des Cotonniers pour 20 euros, une robe peu portée Michael Kors pour 50 euros, une veste habillée Phildar pour 10 euros.

Pour toutes celles qui ont un budget très réduit, c’est selon moi la meilleure façon pour avoir des fringues sympas ou pour s’habiller correctement pour le travail.

Vide-dressing en ligne

Personnellement, je n’utilise ce mode de consommation uniquement pour les achats de luxe. Aucun intérêt pour des marques basiques car les deux modes de consommation cités précédemment me permettent déjà d’y avoir accès facilement, et il ne faut pas oublier les frais de port.

Pour être certaine de ne pas me faire avoir avec des faux, je cherche uniquement sur un nombre réduit de sites reconnus pour leur transparence tels qu’Instant Luxe, Vide-dressing.com et Vestiaire Collective.

Je me fixe toujours un budget à ne pas dépasser selon ce que je recherche : généralement moins de 200 euros pour des chaussures ou moins de 400 euros pour un sac.

Peut-on vraiment trouver du luxe à ce prix là ? Oui, mais il faut être très très patiente et ne pas chercher une pièce en particulier.
De plus, être vigilante sur l’état de l’article. Cela ne sert à rien d’acheter un article dans un piteux état.
Ne pas hésiter non plus à comparer les prix avec des articles similaires afin de pouvoir faire baisser le prix de celui qui vous intéresse.

Ainsi je suis tombée par hasard sur des bottines Louis Vuitton presque neuves à moins de 120 euros ou des ballerines Salvatore Ferragamo jamais portées à 130 euros.

J’ai aussi oublié de mentionner les Cash Converters et Easy Cash où de bonnes affaires peuvent y être faites, notamment sur certains articles de luxe comme les sacs, les montres, la petite maroquinerie ou les stylos.

Depuis que j’ai adopté ces nouveaux modes de consommation, j’adore encore plus faire du shopping grâce à la sensation de faire des bonnes affaires sans trouer mon porte-monnaie.
Se faire plaisir sans culpabiliser.

Est-ce que prendre sa douche tous les matins est une perte de temps?

1414088_32708912Je me suis retrouvée récemment à discuter d’horaires de travail avec un groupe de femmes qui, de différentes manières, ont l’option de travailler à partir de la maison. L’une d’elles a affirmé qu’elle était beaucoup plus productive chez elle, puisqu’elle pouvait commencer à travailler à partir du moment où elle sort du lit, sans perdre du temps précieux à se doucher, se coiffer, se maquiller, s’habiller… Une autre a renchéri en ajoutant qu’elle considérait définitivement ces soins personnels comme une perte de temps.  Elle a également ajouté que travailler à partir de la maison lui permettait de sauter le déjeuner, travailler quelques heures en pyjama et seulement ensuite prendre le temps de manger.

Je suis une grande défenderesse de l’idée qu’il faut s’habiller même si on travaille à partir de chez soi. Je me souviens d’une fois où j’ai planifié une rencontre Skype matinale avec une dirigeante de petite entreprise qui a son bureau à domicile. Lorsqu’elle est apparue à l’écran, j’ai été surprise de constater qu’elle avait les cheveux mouillés et semblait porter une robe de chambre. Je vous avoue que depuis ma perception de sa compagnie a été un peu chamboulée. Cela étant dit : si elle avait pris la peine de nouer ses cheveux en chignon et enfilé un veston par dessus son t-shirt de pyjama – m’en serais-je jamais rendue compte?

Et si j’avais tort? Peut-être que prendre sa douche est réellement une perte de temps! Tant qu’on n’a pas de rendez-vous le matin, serait-il préférable de se mettre au boulot au saut du lit et s’occuper de son apparence plus tard dans la journée?

Qu’en pensez-vous?

 

 

 

En passant

Les 10 plus belles hontes au bureau

la-honte

Aujourd’hui, je voulais être un peu plus légère et vous donner le sourire avec les situations suivantes.
Vous, moi, des amies ou des collègues avons toutes vécues ces petites mésaventures ou ces moments embarrassants.
La liste est crescendo : du petit rougissement jusqu’à la petite minute de solitude.

  • Les noms de famille

Il y a ceux que l’on ne parvient jamais à prononcer, ceux que l’on ne souvient jamais et ceux qui font rire tout l’open space :
Lors d’un cocktail de networking, une amie a introduit un contact à de nombreuses personnes. Après l’activité, elle se s’aperçoit qu’elle l’a appelé par le mauvais nom toute la soirée.
J’ai eu un prospect qui s’appelait Lebatard et une cliente Madame Bonnichon : à chaque appel, explosion de rire de mes collègues… Très discret pour débuter un échange téléphonique.

  • Les tampax

On remarque tout de suite la fille en galère de tampax : elle circule de collègues filles en collègues filles, en chuchotant.
Autre moment difficile : quand le tampax tombe du sac à main.

  • S’endormir ou avoir un fou rire pendant un meeting

Personnellement, j’ai sombré une fois dans un profond sommeil durant une formation. Pas de chance, j’étais au premier rang. Le formateur a tapé du poing sur la table : Merci le réveil en sursaut, l’œil hagard et les rires des collègues.

  • Les lapsus

J’ai une amie qui a interpellé son boss en l’appelant Papa.
Autre exemple : on a toutes fini au moins une fois une conversation téléphonique importante avec un « bisous ! ».

  • La chaise à roulettes

La fameuse chaise à roulettes qui glisse comme par magie. Hop, on se rassoit … mais dans le vide. Petit moment de solitude qui fait bien rire les collègues.

  • Tomber en escarpin

Je ne compte plus les collègues qui ont glissé sur la moquette avec des escarpins tout neufs sans Topy.
On évite aussi de tomber en se raccrochant aux bras de son boss, ou pire d’un client (oui oui j’ai vécu ce moment un peu gênant).

  • Envoyer son morceau de gâteau dans l’assiette voisine

On sait tous que certains plats sont à éviter lors d’un déjeuner important tels que les spaghetti ou les crustacés. Malgré ces précautions, on peut avoir des mauvaises surprises.
Durant un repas avec des clients, un de mes collègues ne parvenait pas à couper sa tarte aux noix avec sa cuillère (quelle idée aussi de la serveuse de donner une cuillère pour manger une tarte !?). Après plusieurs minutes de bagarre, il arrive presque à la fin de sa tarte, plus que deux bouchées. Le dernier morceau à couper semble résister, mon collègue appuie un peu plus fort ; le morceau se brise : une partie reste dans son assiette, l’autre vole dans l’assiette du voisin… Quelques secondes de silence et rires nerveux…

  • Avoir la jupe prise dans son collant

Grand grand moment d’extrême solitude.
Une de mes collègues avait une jupe légère, limite un voile. Après une pause toilettes, elle traverse l’open space et …. On voit une partie de ses fesses : un pan de la jupe est coincé dans le collant. Je vous laisse imaginer les gloussements sur son passage.

  • Les besoins intimes

On est toutes à se dire que pour les besoins plus importants, on attend d’être à la maison. Mais parfois c’est plus fort que nous :
Une amie débutait une cure d’amaigrissement, type detox. Malheureusement cette cure lui donnait envie d’aller aux toilettes toutes les 5 minutes. Un jour, elle n’eut pas le temps d’arriver aux toilettes et due aller dans celles réservées à la direction générale. Seul hic : le super big boss est entré dans les toilettes moins 2 minutes après elle. L’odeur était tellement insoutenable qu’il a hurlé en demandant des explications à tous…

  • Envoyer un sms par erreur à son boss

C’est l’une de mes plus grosses hontes au boulot. Stagiaire et amoureuse depuis peu, je faisais du shopping avec une amie. C’était l’époque où les téléphones pouvaient se déverrouiller facilement dans les sacs à main. Cela n’a pas raté : mon boss a reçu une batch de 40 sms avec «encore une très bonne soirée avec toi. Ta Pingouinette ♥ ». Outre les messages vocaux laissés par mon boss légèrement agacé, je vous laisse imaginer mon embarras le lendemain quand je suis retournée au bureau.

Avez-vous aussi quelques moments embarrassants à partager ?

En passant

Nouveautés Beauté #5

DSC_2127Premier article beauté de l’année avec les favoris du mois

Crème corporelle miel-amande Pétale de Lune
Ce qu’il faut retenir de ce produit : c’est LA crème cocooning de cet hiver.
Sa texture peut faire peur par son épaisseur et son apparence généreuse. Mais ce n’est qu’une illusion : cette crème pénètre ultra facilement sans laisser un film gras. Ce côté « riche » vient de sa composition à base de lait d’ânesse. Ce lait a de nombreuses vertus nourrissantes et est riche en vitamines et en omégas; de quoi booster notre peau mise à mal par ces mois de froid.
Un mot sur l’odeur : j’en suis raide dingue. Réconfortante à souhait avec ses parfums de miel et amande.

Vernis Lucky n°659 Dior
J’avais déjà le Gel Coat ainsi que le Nail Glow, mais pas de vernis de couleur.
Dans ma recherche d’un rouge sans être trop rouge (oui oui c’est un peu le serpent qui se mord la queue…), je suis tombée sur celui-ci : un joli rouge avec une pointe de rose (ou un rose tirant sur le rouge ?).
Verdict : même qualité que les Saint Laurent.
– Simple à poser et sèche vite
– Dure plusieurs jours sans retouche
– Garde son brillant et sa belle couleur
Ce vernis tient toutes ses promesses.

Le bio n’est jamais loin avec moi. Et ma sélection ce mois-ci n’y échappe pas avec un focus sur Body Nature.
J’ai découvert par hasard cette marque grâce à ces flacons offerts par un ami (oui, il n’y a pas que les filles qui s’y connaissent en produits de beauté…).
Lait Soyeux démaquillant Body Nature
Fraîcheur d’Oranger – Lotion nettoyante démaquillante Body Nature
Eau de soin Harmonie Body Nature
J’apprécie les valeurs de cette entreprise : des produits bio, accessibles à tous, élaborés dans le respect de l’environnement et dans le cadre d’une démarche durable et responsable.
Body Nature propose à la fois des produits de beauté, des produits d’entretien et une offre bien-être (compléments alimentaires, thés-tisanes, huiles essentielles, etc). Le tout écologique.
J’ai pris quelques lignes pour présenter cette entreprise car il me semble important de mettre en avant les convictions et la démarche d’une entreprise française en croissance.
Petit point sur les produits : ils font maintenant partis de ma routine beauté.
Le matin, j’applique un coton imbibé de l’eau de soin pour ôter les quelques impuretés de la nuit et préparer ma peau à la crème de jour et autres soins.
Le soir, j’utilise le lait pour nettoyer ma peau en douceur. Puis la lotion me permet d’enlever les dernières traces de maquillage.
Odeurs douces et discrètes
Bon rapport qualité/prix : peu de produits est nécessaire pour nettoyer la peau
Texture : pour l’ensemble des produits, elles sont fluides et peuvent être facilement appliquées avec les doigts ou un coton.
Pour conclure, j’ai hâte de tester et de vous présenter des nouveaux produits Body Nature.

En passant

6 raisons pour arrêter de lire des blogs féminins

lavage

Fashion blog et autres blogs de filles

Voilà un sujet sur lequel je souhaite échanger avec vous depuis quelques temps.
Je prends aussi le risque d’être fustigée par vous et des blogueuses.

 

 

Je lis des blogs féminins depuis quelques années, suis certains plus que d’autres et y trouve de bonnes adresses ou idées.
Néanmoins, je suis interpellée par les points que je vais mentionner et commence petit à petit à me détacher des blogs .

Tout d’abord, j’apprécie vraiment le concept de base du blog : partager un bout de soi, son expérience, ses envies, ses points de vue, etc.
Mais comme beaucoup de choses dans notre société, les blogs sont devenus un outil de marketing pour des entreprises. En théorie, les partenariats ou sponsoring doivent être clairement annoncés, mais cette transparence fait souvent défaut. Je me pose alors la question de l’impartialité de l’avis émis sur le produit. Nous, pauvres lectrices, buvons les paroles de ces déesses de la mode sans prendre de recul et sans nous interroger sur la qualité de ce jugement.

Dans chacun des blogs féminins, on s’attend à retrouver la personnalité de la blogueuse. Mais les blogs étant devenus une extension des magazines féminins, je remarque que je retrouve les mêmes marques et les mêmes modèles d’un blog à l’autre. Des cadeaux fait aux blogueuses ?
Cet effet marketing est particulièrement visible pour une fameuse marque de montre à la mode que chaque blogueuse porte au poignet. Etonnant quand on sait le nombre de montres présentes sur le marché…

Autre point : avec le recul, je m’aperçois que les blogs reproduisent les schémas ancestraux sur les sexes homme-femme.
Sur les blogs féminins, je retrouve toujours les mêmes sujets : mode, beauté, enfants, cuisine et les voyages (qui sont prétextes pour montrer un nouveau look).
Hello girls ! Réveillez-vous ! N’avez-vous pas envie que l’on vous parle de lectures, de films, de culture ? Que l’on vous fasse rêver autrement que par un sac à main que vous ne pourrez jamais vous payer ? Ou que l’on vous aide à vous élever intellectuellement ou socialement notamment en vous prodiguant des conseils business ?

Maintenant, j’aborde un point qui m’hérisse les poils :
Je ne supporte pas les blogueuses qui se plaignent d’être stressées, fatiguées, épuisées.
Tout d’abord, elles vivent de leur passion ce qui est plutôt rare maintenant et surtout aide à l’équilibre personnel. De plus, j’ai dû mal à croire qu’elles travaillent plus de 40h par semaine. Quand bien même elles y consacreraient davantage, rester chez soi à écrire, prendre des photos, répondre aux questions des lectrices et autres tâches administratives ne sont certainement pas des activités harassantes. Oups j’oubliais : participer aux fashions weeks, c’est tellement exténuant (ironie).
Alors un peu de respect s’il vous plaît pour les autres femmes. Je pense aux infirmières dans les hôpitaux qui enchaînent des gardes de 24h, je pense aux femmes de ménage qui nettoient les bureaux la nuit, je pense aux policières qui risquent leur vie pour nous défendre, je pense à toutes ces autres femmes courageuses que je n’ai pas cité.
Si être blogueuse est fatiguant, quel est l’état d’épuisement physique et nerveux de ces autres femmes ?

Point plus sensible :
L’ensemble de la sphère des blogueuses a été en émoi la semaine dernière pour les évènements tragiques dont celui de Charlie Hebdo. Je partage cette tristesse et stupeur. Néanmoins comment peuvent-elles prôner la liberté d’expression quand les commentaires sont modérés avant publication ?
Ce qui signifie que je ne suis pas en mesure d’émettre un avis négatif ou différent de la blogueuse. Le blog n’est-il pas pourtant un lieu d’échange ?
Quand on lit les commentaires sur les blogs, on se retrouve alors dans le monde des Bisounours où toutes encensent la blogueuse. J’ai presque peur de voir surgir des cœurs et des petites fleurs de la fenêtre de mon navigateur. Bon, en même temps, cela a certainement un meilleur impact sur mon moral le matin que de lire les nouvelles du monde.
Petit précision : Avant d’écrire ce paragraphe, j’ai envoyé des commentaires « négatifs » sur différents blogs féminins. Je précise qu’ils étaient respectueux et non insultants, pourtant ils n’ont jamais été publiés.

Dernier point sur lequel je ne vais pas m’étendre longuement, mais que je tiens à mentionner :
Une mode se développe chez les blogueuses : la volonté de faire un vide dans leur dressing, de mieux consommer, de se détacher de la société de consommation.
Sérieusement ? Comment nous faire avaler ça alors que tous les jours ou plusieurs fois semaines, elles nous présentent un nouveau look, donc avec des nouvelles chaussures, un nouveau sac, des nouveaux vêtements…
Quelle est la pertinence de leurs propos quand on sait que le blog est une vitrine pour des grandes marques de prêt-à-porter ?

Voilà. Un article un peu long. Mais j’avais besoin de l’écrire comme un coup de gueule sur ce monde des blogueuses qui a malheureusement perdu l’innocence et la pertinence des débuts.

En passant

Une nouvelle année

IMG_9306Après les évènements de ces derniers jours, j’ai attendu un peu avant de vous présenter mes vœux de nouvelle année.
Par respect, par pudeur, par solidarité …

Néanmoins, nous devons revenir à la vie, sourire et rire de nouveau.
Mais souvenons-nous des personnes décédées cette semaine (les dessinateurs de Charlie Hebdo, des policiers et autres victimes).
Retrouver notre joie de vivre n’est pas trahir leur mémoire, mais plutôt faire un joli pied de nez à leurs assassins : nous n’avons pas peur d’eux et conservons nos libertés notamment celle d’expression.
Je ne m’étendrai pas davantage car il m’est difficile d’exprimer ma tristesse et mon effroi. Des journalistes et des personnalités ont su trouver ces mots.

La semaine dernière, quand je réfléchissais à cet article, je voulais vous souhaiter de progresser dans votre carrière professionnelle, de vous battre pour avancer, de réussir.
Au regard de ces derniers jours, ces vœux sont futiles et inappropriés.

Ce que je veux donc vous souhaiter pour 2015 :

Amour :
Confiez à vos proches combien vous appréciez leur présence et leur personnalité. Ne vous disputez plus pour des choses inutiles ou superficielles.
Pour celles qui sont célibataires, je vous souhaite de trouver un(e) partenaire qui vous corresponde et vous aime pour ce que vous êtes.

Bien être :
Respectez-vous ! Cessez de vous sentir inférieure ou nulle. Comme tout le monde, vous avez vos qualités, vos compétences, vos capacités ; donc arrêtez de vous dévaloriser.
Et pour celles qui souffrent de quelques petits kilos superflus ou qui n’aiment pas leur nez (et autres parties du corps), faîtes la paix avec vous-même. Vos proches aiment votre personnalité, votre caractère et un vilain nez ne va pas les empêcher de vous apprécier (sachant que ce nez n’est vilain qu’à vos yeux).

Bonheur :
Faîtes la balance entre la vie professionnelle et personnelle et surtout trouvez l’équilibre entre vos moments à vous et ceux que vous partagés avec les autres.
En créant votre bulle à certains moments de la semaine, vous dégagerez du temps pour vous et une activité qui vous plaît (lecture, danse, musique, sport …). Ce moment égoïste vous permettra de souffler, de recharger vos batteries, de mieux vous connaître.
Mais donnez aussi ! En consacrant du temps à vos proches, vos ami(e)s et/ou à une activité caritative. Apporter son aide et son attention aux autres a une action positive sur notre courbe du bonheur.

Mais surtout pour 2015, je vous souhaite de vous épanouir, de vous sentir confiante et sûre de vous.
Une femme libre, à l’écoute et ouverte aux autres.

En passant

Un sac d’ordinateur élégant et féminin

DSC_2118

Dans vos bonnes résolutions pour la nouvelle année, ajoutez celle d’acheter un joli sac d’ordinateur.
Vous allez en rendez-vous avec une jolie robe et des escarpins, bien maquillée, en deux mots parfaite, mais vous avez à la main un truc sans âme, identique à celui de votre voisin.
Solution : exit les sacs en polyester, informes, sans personnalité, bref moches. Pour celles qui ont un gros sac à dos pour ranger leur ordinateur (même si je comprend le côté pratique), il faut agir en urgence.

Pour bien choisir son sac, je recommande de faire attention à :

  • sa robustesse : vous allez transporter votre sac en tout lieu dont les transports en commun, sous tous les temps (il ne doit donc pas craindre la pluie) et surtout vous allez le poser un peu partout. Bref il ne s’agit pas d’un sac à main. Par conséquent, vous allez en prendre moins soin.
  • ses rangements : il ne s’agit pas seulement de ranger l’ordinateur, mais aussi la clé usb, la batterie, des cables, une souris et autres extensions.
  • protection : l’espace prévu pour l’ordinateur doit être rembourré afin de le protéger des éventuels chocs.
    De plus, prenez un sac correspondant à la taille de votre ordinateur. Un sac trop grand ne protègera pas votre ordinateur de manière optimale.
  • bandoulière et poignée : prévoyez les deux. En fonction de votre utilisation et, parfois pour votre dos, ne négligez pas ces éléments.

Voici quelques idées de shopping :

Personnellement, je suis raide dingue de la marque Knomo. Elle propose des articles pour le business pour tout les budgets, toutes les matières (synthétique ou cuir), en différentes couleurs et formes. Les produits surprennent par leur élégance, leur finition soignée et sur leur côté pratique (multiples rangements, pochettes zippées, compartiments).

Pour les mini budgets, je vous recommande la marque Aldo. Elle est bien connue au Canada et se développe en France. Elle propose bien sûr des chaussures, des accessoires en cuir, mais aussi des sacs pour ordinateur. Selon moi, ces sacs sont un très bon rapport qualité-prix : élégant, pratique et résistant.

Les sites de e-commerce comme Zalando ou Sac et Cabas proposent aussi de jolis modèles.

Pour celles qui veulent avoir une pochette pour ordinateur personnalisée, vous pouvez faire imprimer une de vos photos via des sites comme sur XXLPoster.
Bien sûr, on évite les photos de Chéri, des enfants et de vous en maillot de bain.

En passant

Nouveautés Beauté #4

DSC_2123Aujourd’hui, c’est un spécial cheveu avec mes produits favoris du mois.

Shampoing Forticea de Furterer
Après une période peu joyeuse pour mes cheveux et un traitement de choc (cf. cet article), je continue à appliquer quelques soins de fond dont ce shampoing. Pour voir l’efficacité anti-chute, il va falloir un peu de temps. Mais je suis déjà enthousiaste par la douceur de ce shampoing, son odeur, le côté économique. En effet, seule une noisette du produit est suffisant pour un nettoyage.
Pour davantage d’efficacité, il faut laisser agir quelques minutes ce shampoing. Bref, une raison supplémentaire pour flemmarder dans le bain.
Sa composition approche les 99% d’actifs d’origine naturelle, donc un plus pour les fans de bio.

Shampoing sec Klorane
C’est mon coup de coeur !
Quand on est en déplacement professionnel ou un rendez-vous de dernière minute, on n’a pas toujours le temps de se laver les cheveux et de faire un brushing. La solution : ce shampoing sec.
On agite, on applique sur l’ensemble de la chevelure, on attend 2 minutes et on brosse : des cheveux dégraissés avec un vrai volume qui dure toute la journée.
A noter : l’effet « propre » dure qu’une journée. Le lendemain, je trouve les cheveux un peu cartonnés, voire un peu collants.
Mais pour une solution en cas d’urgence ou pour gagner du temps, il est juste parfait. Bref il me suit partout.

Masque capillaire à l’avoine Weleda
J’applique ce soin 2 fois par semaine après mon shampoing. Je masse et laisse agir environ 10 minutes pour avoir tout les bénéfices du produit.
Ce masque remplit ses promesses : j’ai l’impression que mes cheveux sont plus doux, plus brillant et plus forts.
Point négatif : il n’est pas simple à appliquer car la texture est un peu trop épaisse. On a donc tendance à en mettre un peu trop.

Shampoing à la lavande Avalon
Voici un des derniers produits de beauté que j’ai acheté en Irlande.
J’aime son odeur relaxante et son côté bio. Il est parfait pour un usage fréquent sans vouloir avoir une action particulière sur les cheveux.
Bref il remplit simplement son rôle : cheveux doux, brillants et simples à démêler.

Image

Whishlist de Noël pour businesswoman

wishlist

Pour se faire plaisir ou pour offrir, voici quelques idées cadeaux à prix doux :

Pour une businesswoman chic
Sacoche pour ordinateur Knomo

Pour une businesswoman à la mode
Pochette Minelli imitation cuir

Pour une businesswoman écrivain
Stylo plume Waterman

Pour une businesswoman élégante
Vaporisateur de sac à main Sephora

Pour une businesswoman high-tech
Batterie externe de téléphone Anker

Pour une businesswoman qui chantonne Jingle Bells
Coffret de trois bougies Durance

Pour une businesswoman très businesswoman
Etui pour cartes de visite Acme Studio

Pour une businesswoman très occupée
Agenda 2015 Quo Vadis

Pour une businesswoman design
Organisateur de bureau comingB

Pour une businesswoman nostalgique de l’enfance
Carnet Moleskine en édition limitée Lego

En passant

Party de Noël avec ses collègues

IMG_2497Voici la période des soirées de Noël organisées par les entreprises.
L’objectif de ces évènements est de sympathiser avec ses collègues, de les découvrir dans un environnement davantage casual et de souder les équipes.
Même l’esprit est souvent bon enfant, il faut garder en tête que ces personnes sont les mêmes que nous retrouverons lundi matin au bureau. Il convient donc de conserver un certain professionnalisme.

La tenue
On ne s’habille pas de la même manière à un party de Noël entre amis qu’entre collègues. Donc exit les mini-jupes, les talons aiguilles de 12 centimètres ou les décolletés plongeants. On n’est pas là pour draguer, ni pour montrer ses formes avantageuses. Mais plutôt pour montrer que l’on peut être élégante et professionnelle en toute occasion.
Personnellement, je recommande une robe noire simple, avec de bons accessoires : une pochette dorée, des bijoux avec des strass, un collant un peu pailleté …
C’est aussi une bonne occasion pour aller se faire maquiller et avoir un joli smoky eye, ou passer chez le coiffeur pour un chignon travaillé.
J’oubliais : pitié ! Pas de pull avec des rennes ou un sapin qui clignote.

L’alcool et ses conséquences
Une coupe de champagne, 1-2 verres de vin pendant le repas : aucun problème. Néanmoins, surveillez votre consommation et rappelez vous que vous n’êtes pas à un dîner entre potes. De plus, vos managers se souviendront de votre ébriété et de vos actes.
Personnellement, j’ai vu ou entendu des échos qui ne sont pas flatteurs et peuvent nuire à une réputation professionnelle durement construite : un mec montant sur les tables et buvant l’eau des fleurs, un autre exhibant son « engin » pour faire l’hélicoptère, une femme criant à chacun qu’elle l’aimait, une collègue qui fait des bisous sur la joue à son n+2.

Love and Sex
Généralement, ces dérapages sont aussi des conséquences de quelques gouttes d’alcool de trop. Les infos ou intox circulent très vites. Afin d’éviter des regards gênés à la machine à café les prochains jours, on évite d’embrasser son voisin de bureau même si on le trouve très craquant ou d’avouer à son boss que l’on fantasme sur lui. Et si cela dépasse le simple kiss, je ne peux plus rien pour vous. Sauf cette parole de grand-mère : « Pour éviter les ennuis, ne mélange pas vie privée et vie professionnelle ».

Socialisez !
Allez parler à des personnes que vous croisez régulièrement dans l’entreprise, mais avec qui vous n’avez jamais eu l’occasion de parler plus longuement.
De plus, évitez de parler boulot ou potins type «  Georgette aurait un petit crush pour Roger ». Parlez plutôt du dernier film que vous avez vu au cinéma ou de vos dernières vacances. Le party de Noël est une belle opportunité pour vous découvrir des passions communes avec vos collègues et de construire des amitiés.
Gardez en tête que ce type de soirées peut vous donner de la visibilité et vous aider à construire une belle image de vous : une femme sympathique, ouverte, intelligente.

Enfin, avant de partir, allez remercier la personne qui a organisé la soirée ou votre n+1 (si vous êtes dans une très grosse entreprise et donc vous ne connaissez pas l’organisateur).

Dernier conseil :
Pour votre sécurité, prenez un taxi pour rentrer chez vous.